Fête médievale à Vianden – un régal au goût surprénament tchèque

J’ai visité la toute première fois le festival médiéval au château de Vianden. Je ne m’attendais pas à rencontrer des dizaines d’artistes tchèques qui arrivent pour certains depuis plus que 10 ans pour transformer cet imposant château en un lieu vivant et festif plein de musique, jeux et spectacles de cette époque qui fait rêver.

Góthien vous fera sentir le rythme 

Nous sommes venus avec mon copain et notre fils de 3 ans, le premier arrêt était donc pour manger une glace dans un tout nouveau restaurant juste avant la deuxième porte. A la sortie, j’ai été attirée par la musique entraînante qu’on entendait depuis la galerie. C’étaient les musiciens du groupe Góthien qui jouait à plein la caisse. Ils nous présentent des chansons du 13ème aux 15ème siècle qu’ils interprètent en langues originales. C’est là que j’ai compris qu’il étaient des compatriotes : la chanson suivante était en tchèque. Plus tard, quand mon fils faisait de bulles de savon énormes dans la cour, j’ai appris de Markéta, chanteuse, flûtiste et joueuse de cornemuse, et de Tamara, joueuse à la fidula, qu’il y avait plein d’autres artistes de République tchèque. Effectivement, j’ai entendu ma langue maternelle de tous les cotés pendant tout l’après-midi.

Du vent dans les drapeaux – Herold

Les tambours depuis la terrasse en dessous de la galerie nous annoncent le spectacle suivant. Vous avez déjà vu des jongleurs de drapeaux ? Pour moi c’était la première fois et j’ai été absolument impressionnée par le group Herold. Le vent soufflait très fort, ce qui rendait le spectacle encore plus puissant pour le public et encore plus difficile pour les jongleurs. Je me suis mis à discuter avec un des artistes, Josef, qui m’a permis de sentir dans la main le poids d’un drapeau. Nous avons aussi parlé des armoiries du Luxembourg qui affichent le même lion à deux queues que le symbole tchèque, un rappel de l’histoire qui réunit nos deux pays depuis Jean l’Aveugle.

Papier marbré

Dans une petite pièce avoisinant la deuxième terrasse, une dame (Barbara Kelnhofer) pose des gouttes de couleur dans un aquarium. Elle coiffe la surface d’eau avec une peigne et pose dessus une feuille de papier fait à la main. Quand elle sort la feuille de son bain coloré, le papier a bu les ornements et devient un papier marbré. Un procédé du 16ème siècle, simple comme bonjour, élégant et beau.

La vie

Dans tout l’espace du château, vous pouvez observer les artisans travailler le verre, les pierres, le fer, j’ai vu les enfants de mousquetaires couler les balles en plomb pour le prochain tir des remparts, vous pouvez essayer vous-mêmes de tirer à l’arc ou arbalète, s’émerveiller devant la dextérité des jongleurs ou retenir le souffle quand les chevaliers se battent avec les épées. J’ai été surtout enchantée par la facilité de rencontre avec tous ces artistes et leur accueil. Ces gens font ce qu’ils aiment avec habileté et compétence. Il est précieux de regarder quelqu’un partager sa passion, car on voit la vie et la joie briller dans ses yeux.

Info pratique

Quand : du 29 Juillet au 6 Août 2017

Plus d’info : (00352) 83 41 08,  info@castle-vianden.lu 

Leave a Reply

---

Continue Reading

---

subscribe to our Newsletter

Do not hesitate to subscribe to our newsletter by filling in the form below.